Séminaire Tisseurs le 31 mai, 13h-17h

Nous avons le plaisir de vous convier à la Sixième séance du Séminaire TISSEURS 2010-2013 : TranstextualISationS & intErcUltuRalitéS, université Paris13, CRIDAF, qui aura lieu vendredi 31 mai de 13 à 17h, l’I UT de Villetaneuse,

 

99 avenue Jean Baptiste Clément, Villetaneuse .

 

En salle Q300 de l’IUT (deuxième étage, accès par l’escalier rouge ou jaune)

 

 

TITRE «  Quels outils théoriques pour penser la transtextualisation et les interculturalités ?: La fabrique du texte: sources littéraires,  théâtre, peinture et cinéma »

 

PROGRAMME

 

Elisabeth Martichou (Université Paris 13) : « Zoffany ou la question des genres »

 

Anne Demoux (Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand II): « Historiographie de la critique des hypotextes shakespeariens : le cas de l’Espagne. Tendances, problématiques et nouvelles perspectives. »

 

Penny Starfield (Université de Caen) : « Du ‘proartistique’ au profilmique chez Andy Warhol, et au-delà »

 

Nicole Cloarec (Université de Rennes 1): « Les rapports peinture film dans l’œuvre de Derek Jarman »

 

Comment venir : Accès par train depuis la gare du Nord, prendre en gare de surface un  transilien de la ligne H (10 minutes de train, les trains sont très fréquents) descendre à Epinay-Villetaneuse et sortir à main droite coté Villetaneuse. Tous les bus vont vers l’université. Il est aussi possible de marcher 15 minutes jusqu’ au campus. Compter 30 minutes max pour le trajet depuis la gare du Nord.  Plan d’accès http://www.univ-paris13.fr/acces-aux-campus.html.

 

journée d’étude le 6 juin : « Images fondatrices : premières approches »

image001

Demi-journée d’études

 organisée par le CARE-CRH (EHESS-CNRS) et le laboratoire Pléiade (Université Paris 13-Sorbonne Paris Cité) – Axe 7 (Sacré, création, origines)

 Le jeudi 6 juin à l’université Paris 13 (campus de Villetaneuse)

salle B 104

Programme

 9h30 : Introduction

9h45-10h15 : « Donner et recevoir l’église : les statues de donateurs et leurs “maquettes”, de l’Antiquité romano-byzantine jusqu’au Moyen Âge occidental », par Pierre Antoine Fabre

10h15-10h30: Questions

10h30-11h : « L’image fondatrice est-elle corporelle ? John Milton et la théologie de l’image », par Laïla Ghermani

11h-11h15: Questions

Pause-café

11h45-12h15: « Port-Royal : les métamorphoses des images fondatrices », par Marie-José Michel

12h15-12h45 : Débat, échanges.

Discutante : Cécile Vincent-Cassy

12h45-14h : Déjeuner-Buffet

14h-15h30 : Réunion de travail ouverte à tous sur le projet « Écrire et inscrire la fondation » (Perspectives 2013-2014).

Atelier Campus Condorcet du 4 juin « Histoire des politiques mortuaires en France, en Italie et en Espagne, à l’époque moderne et contemporaine (XVIe-XXe siècles) »

Ateliers Campus Condorcet

Histoire des politiques mortuaires en France, en Italie et en Espagne,  à l’époque  moderne et contemporaine (XVIe-XXe siècles)

4 juin 2013 : Université Paris 13, 99, avenue Jean-Baptiste Clément, UFR LSHS, salle A 200

Les lieux de sépulture : « Du cimetière consacré au cimetière public et laïc (XVIIIe-XXIe siècles) »

9h45 : Accueil

10h-10h30 : Juliette Vion-Dury (Cenel/Pléiade, Université Paris 13) : Entre deux morts. Enjeux symboliques autour du tombeau.

10h30-11h : Anne Carol (Telemme, Université d’Aix-Marseille, IUF) : Les dépôts mortuaires en France au XIX siècle : utopies et réalisations

11h-11h30 : Isabelle Renaudet (Telemme, Université d’Aix-Marseille): Mourir en Espagne. Normes, pratiques et acteurs des politiques mortuaires à l’époque contemporaine.    

11h30-12h30 : Discussion animée par Sabine Armani (Cresc/Pléiade, Université Paris 13) et Giulia Masci (Université de Turin)

12h30-14h : Déjeuner

14h15-14h45 : Bruno Bertherat (Centre Norbert Elias / HEMOC, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse): L’usine du deuil. Les pompes funèbres à Paris (1874-1998)  

14h45-15h15   Régis Bertrand (Telemme, Université d’Aix-Marseille) : Morts et mémoire

15h15-16h : Discussion

16h-16h40 :    Conclusions:  Anne Carol, Serenella Nonnis-Vigilante (Cresc/Pléiade, Université Paris 13, EHESS), Elisabeth Belmas (Cresc/Pléiade, Université Paris 13, MSH Paris-Nord)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Incredible India

Vous êtes cordialement invité le 24 mai à partir de 15h à célébrer la signature de l’accord d’échange entre l’université Paris 13 et l’université de Mumbai, initié par Pléiade

carton-2

Programme :

15h: conférence de Vidya Vencatesan « la francophonie dans une ville anglophone, Mumbai »

15h30 : signature de la convention

16: concert de l’ensemble Badeli sur le forum

16h30 : thé et douceurs indiennes au café expo

Parution de l’ouvrage « Théâtre levain du cinéma, théâtre destin du cinéma » (Torti-Alcayaga, Agathe & Kiehl, Christine, eds), Paris, Le Manuscrit.

ISBN  978-2-304-04202-3 ; 32p ; 29E90.

http://www.manuscrit.com/book.aspx?id=14576
Présentation

Les spécialistes professionnels et universitaires du cinéma français et anglo- saxon réunis autour de cet ouvrage ont travaillé ensemble à partir de l’interrogation que constitue leur fascination pour le théâtre. Dans le contexte actuel d’homogénéisation des formats à des fins de rentabilité, il leur a semblé opportun de voir comment théâtre et cinéma ont pu devenir des révélateurs l’un de l’autre, contribuant à fixer l’identité qu’on leur prête aujourd’hui. Un regard transculturel vient enrichir cette réflexion intermédiale puisque, pour proches qu’elles soient, la francophonie et l’anglophonie sont elles aussi traditionnellement pensées en termes de rivalité. Comment alors la transversalité culturelle vient-elle travailler la transversalité médiatique au-delà du redoublement ou de la contradiction ? Des photogrammes, ainsi que le témoignage des réalisateurs présents lors du XXIIIe festival Théâtre au cinéma du Magic Cinéma de Bobigny illustrent ces propos et stimulent la réflexion.

Appel à communication pour la 2e partie du colloque international « Théâtre au cinéma / Cinéma au théâtre »

Cinéma au théâtre : aires culturelles anglophones et francophones
        les 19 et 20 décembre 2013 à l’Université Lyon 2 et à l’ENS.

                                                                                 APPEL À COMMUNICATION

Les laboratoires PASSAGES XX-XXI de l’ Université Lyon 2, l’équipe LIRE ENS de Lyon, le CRIDAF de l’ Université Paris 13, la New York University in Paris et la société savante RADAC s’associent pour organiser le deuxième volet du double colloque international Théâtre au cinéma / cinéma au théâtre : aires culturelles anglophones et francophones qui se tiendra à Lyon les 19 et 20 décembre 2013. Les communications des journées 2012 à Paris et 2013 à Lyon donneront lieu à publication : deux volumes en français et un troisième en anglais seront consacrés aux rapports entre le théâtre et le cinéma dans et entre les aires culturelles anglophones et francophones.
Après le colloque consacré au « théâtre au cinéma » à Paris en 2012, les journées d’octobre 2013 à Lyon s’attacheront à la question du « cinéma au théâtre ».
L’image cinématographique projetée sur scène date de la fin du XIXè siècle, on la retrouve dans les « revues » comiques annuelles des années 1910/1920 ou dans les  »cinémasketches » de Max Linder. Piscator (1893-1966) introduit les projections dans un théâtre politique à des fins didactiques puis Brecht s’en sert comme élément de distanciation dans un théâtre épique. Paul Claudel réfléchit également à l’utilisation du cinéma dans ses pièces. Plus tard la révolution politique et esthétique des années 1960 et 1970 a vu l’éclatement des frontières entre les genres artistiques et parmi d’autres tentatives expérimentales, permis la rencontre entre des arts qui se sont souvent concurrencés : le cinéma et le théâtre. Nous entendons par « cinéma au théâtre » toutes les formes d’images différées intégrées à la représentation théâtrale, film projeté, utilisation de la vidéo et, plus récemment au tournant du XXIe siècle, des nouvelles technologies arts numériques. Nous distinguerons trois axes dans l’étude du « cinéma au théâtre » :
Dans un premier temps l’utilisation de supports filmiques pré-existants, extraits de films ou documentaires indépendants de la fiction dramatique qui viennent enrichir et/ou perturber le jeu théâtral des comédiens.
Dans un second temps, la manipulation vidéo en direct dans la représentation théâtrale, la prise de vue et le montage d’un film en temps réel. Il conviendra notamment d’identifier les éléments constitutifs de la production d’images, le rôle des vidéastes, des ingénieurs des arts numériques et des créateurs sonores.
Pour chacun de ces deux axes, les questions suivantes seront à l’étude. Assiste-t-on à un brouillage ou une surdétermination des signes lorsque les images sont projetées au théâtre ? Faut-il parler de juxtaposition, superposition, montage, bouturage ou encore de collage, tuilage, collision ? Quelles sont les diverses formes d’interaction entre l’acteur et l’image sur cette nouvelle scène théâtrale palimpseste ? Comment la matérialité scénique du dispositif théâtral et le corps physique de l’acteur rivalisent-ils avec l’image virtuelle et abstraite ?
L’émergence de l’image et des nouvelles technologies sur scène influent-elles sur les notions de drame, de fiction et de texte théâtral ? Entrent-elles dans le régime de ce que Hans-Thies Lehmann définit dans les années 1990 comme le théâtre post-dramatique ou assiste-t-on à l’émergence d’un genre nouveau ?
Le troisième axe d’étude sera consacré à la réception du spectateur :
En quoi le régime des émotions et de la perception sensorielle du spectateur est-il redéfini lorsque se superposent sur scène des formes tangibles et des images incorporelles ? L’imaginaire du spectateur est-il stimulé ou au contraire sidéré par des sollicitations accrues de son espace sensoriel ? Peut-on parler de saturation sémiotique ? Quelles en sont les implications (politiques par exemple)?
Ces questions poseraient les jalons d’une terminologie critique nouvelle permettant d’appréhender ce théâtre d’un nouvel âge, dans les sphères culturelles anglophones et francophones.
Dans cette optique, les propositions mettant en valeur une réflexion théorique sur la sémiologie de la représentation (y compris dans sa dimension historique), et particulièrement celles qui mettent en résonance les pratiques culturelles des aires anglophones et francophones, seront privilégiées par-delà les études de cas stricto sensu.Merci d’envoyer vos propositions de communication  accompagnées d’une courte bio-bibliographie (1 page maximum) conjointement à Christine Kiehl (Christine.Kiehl@univ-lyon2.fr) et Agathe Torti-Alcayaga (agathetorti@yahoo.fr) avant le 20 juin 2013. Une réponse définitive sera donnée avant le 20 juillet. A l’issue du colloque, le comité scientifique choisira une sélection des communications présentées pour publication.

 

 

Projection du film Band Baaja Baaraat, présenté par Shoba Venkatesh Ghosh le 16 mai à 15h

Dans le cadre des célébrations autour de la signature d’un accord d’échange international entre l’université Paris 13 et l’université de Mumbai,

Projection spéciale du film

Band Baaja Baaraat,

présenté par Shoba Venkatesh Ghosh,

Professeur de littérature anglaise et d’études cinématographiques

à l’université de Mumbai,

le 16 mai 2013 à 15h à l’université Paris 3, site Censier, salle 49

organisation : Anne Sinha (université Paris 13, Pléiade/Cenel) et Vidya Vencatesan (université de Mumbai, professeur invitée à Paris 13), avec la complicité d’Amandine D’Azevedo et du groupe de recherche « Les cinémas indiens » (Sorbonne Nouvelle, Ircav)

 

http://pleiade.hypotheses.org

http://lescinemasindiens.wordpress.com

https://www.facebook.com/Lescinemasindiens