Parution de « L’Enfant-Shoah » sous la direction d’Ivan Jablonka

L’ouvrage

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un million et demi d’enfants juifs ont été assassinés. En 1945, ceux qui vivent encore sont, à proprement parler, des survivants. Cachés pendant la guerre, rescapés des camps, orphelins, confiés à des maisons d’enfants ou élevés par des parents brisés, tous sont voués à grandir dans l’ombre de la Shoah. Comment se construire lorsqu’on porte un si lourd héritage ? Qu’ils aient grandi en France, en Grande-Bretagne, en Pologne, en Israël, aux États-Unis, ces enfants ont appris un métier, se sont mariés, ont mené leur vie comme tout un chacun. Ils ont raconté – ou omis de raconter – leurs épreuves à leurs propres enfants, qui sont devenus, nolens volens, les dépositaires de leur histoire.

Table des matières

Préface de Boris Cyrulnik

I. Enfances d’après-guerre

Audrey KICHELEWSKI (Université de Strasbourg) et Judith LINDENBERG (EHESS) – « Les enfants accusent ». Témoignages d’enfants survivants dans le monde polonais et yiddish

Maggie KIRSH (University of Wisconsin-Madison) – La politique de placement des enfants en Grande-Bretagne et en Palestine

Kathy HAZAN (Œuvre de secours aux enfants) – Les collectivités d’enfants juifs en France après la Shoah

Laura HOBSON FAURE (Université Paris 3) – Les enfants juifs et le Joint dans la France d’après-guerre

Catherine POUJOL (Université libre de Bruxelles) – La restitution des enfants juifs cachés par l’Église de France

Patrick CABANEL (Université de Toulouse-Le Mirail) – Enfants juifs et mamans Justes

II. Deuil et traumatismes

Nathalie ZAJDE (Université Paris 8) – La thérapie des enfants cachés : entre psychologie et histoire

Marion FELDMAN (Université Paris Descartes) – Psychopathologie des enfants cachés en France

Irène EPELBAUM (Œuvre de secours aux enfants) – Les groupes de parole d’enfants cachés

Masha ITZHAKI (Inalco) – Aharon Appelfeld, l’enfant romancier

Frosa PEJOSKA-BOUCHEREAU (Inalco) – Danilo Kiš ou le témoin au futur

III. Transmettre

Sarah GENSBURGER (CNRS) – « C’étaient des enfants » : retour sur une exposition

Aurélie BARJONET (Université de Versailles-Saint-Quentin) – Les petits-enfants : une génération d’écrivains hantés

Marianne RUBINSTEIN (écrivain) – Restaurer la colonne vertébrale de nos familles

Ivan JABLONKA (Université de Paris 13) – Petit-fils, historien, Juif

A propos des auteurs

Ivan Jablonka est professeur d’histoire à l’université de Paris 13. Il a notamment publié Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus (Seuil, 2012 Prix du Sénat du livre d’histoire, Prix Guizot de l’Académie française, Prix Augustin-Thierry des Rendez-vous de l’histoire de Blois).

 


Publié par

Anne Sinha

MCF en langue et littérature latines Secrétaire du laboratoire Pléiade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *